Une Europe en faveur de la jeunesse, de la diversité culturelle et des libertés,

L’Europe doit redonner aux jeunes l’espoir d’une vie meilleure. L’Union doit affirmer la civilisation européenne, une civilisation qui se nourrit de ses racines chrétiennes, et qui a trouvé dans la diversité des cultures nationales une dynamique qui lui a ouvert le monde. Et elle doit protéger l’intégrité de ces cultures qui font un savoir-vivre et un savoir être unique.

Nous voulons développer les programmes d’échanges pour les jeunes de type ERASMUS, en les élargissant aux apprentis et aux lycéens, dans le respect des enseignements sur nos Histoires nationales et sur nos valeurs ! Nous voulons promouvoir l’enseignement des langues de nos pays et lutter ainsi contre la prédominance d’une langue mondialisée qui va détruire nos cultures !

Nous proposons que l’Union entretienne la diversité linguistique et culturelle des Nations européennes. Les Français parlent le français, comme les Italiens parlent l’italien ! La citoyenneté repose sur la langue, sur une culture distincte, pas sur un multiculturalisme qui appauvrit.

Le multilinguisme, qui était à l’origine la règle dans les Institutions européennes, a été peu à peu abandonné eu profit aujourd’hui de la pratique quasi généralisée de l’anglais. Nous exigeons que le multilinguisme redevienne la règle de base !

Nous lutterons contre l’exil des cerveaux européens par un projet mobilisateur pour les jeunes générations, celui d’un nouveau siècle des lumières pour l’Europe ! L’Union doit redevenir pionnière en matière de liberté d’expression, de recherche indépendante, d’écologie heureuse, de rétablissement de la concurrence, de protection du marché intérieur. En mettant en route de nouveaux projets européens de recherche, nous proposerons de grandes initiatives dans les sciences du vivant, les nanotechnologies, la conquête de l’espace (relancer les activités de l’Agence spatiale européenne) .. Nous nous engagerons à ce que ces projets se développent dans le respect des règles bioéthiques et sans recours abusif à la bureaucratie européenne (les succès passés d’AIRBUS et d’ARIANE sont là pour démontrer qu’on peut y arriver !)

Si l’Europe était à refaire, il faudrait commercer par la culture ! Nous proposons que l’Union affirme une politique culturelle européenne comme conservation, promotion et enrichissement des cultures nationales, régionales et locales.

Nos libertés sont menacées par l’invasion du numérique sans contrôle. L’Union doit défendre la liberté d’expression, d’opinions et le débat public, conditions de la démocratie. C’est pourquoi la censure privée par les prestataires de réseau, quand elle dénie le droit d’expression, devra être considérée comme un délit.

Nos libertés sont aussi menacées par le développement de systèmes de fichage des citoyens honnêtes, de leurs convictions politiques ou religieuses, de leur situation de santé ou familiale. Des données sont ainsi transmises à des sociétés privées, à des fins mercantiles ou d’espionnage. Nous proposerons le renforcement des textes sur la protection des données privées (loi RGPD) afin de mettre un terme aux abus qui se généralisent aujourd’hui.

Erasmus ID

Déposez maintenant votre contribution pour l'avenir de l'Europe !